buddha park Vientiane
Laos

Vientiane, Capitale du Laos

Nouvelle escale, la troisième au Laos: Vientiane, à prononcer Viengchan, « La ville de la Lune ». Nous retrouvons comme vue le Mékong qui sépare le Laos de la Thaïlande ainsi que comme bande sonore le brouhaha de la ville. Que nous réserve notre séjour dans la capitale?

buddha park Vientiane

Les lieux grouillent de monde, il y a beaucoup d’échoppes qui vendent à manger, des odeurs bonnes et mauvaises. On se sent étouffé par l’ambiance qui contraste tant avec Vang Vieng où tout était zen. Nous allons manger puis arpentons en long, en large et en travers les rues où se trouvent les guesthouses pour trouver un lieu correct et bon marché pour y dormir. Après une heure et demie à marcher, nous déclarons forfait et prenons une chambre au dessus de notre budget (x2 dans les grandes villes).

Le Buddha park ou Xieng Khuan

Le Buddha park porte merveilleusement bien son nom puisque c’est un parc rempli de statues de….. je vous le donne en mille….. Bouddha!

D’inspiration bouddhiste et hindouiste, les statues sont des mises en scène de tortures, sacrifices, soumissions…. entre autres.

La balade y est agréable. Vous pouvez accéder à une vue d’ensemble du parc depuis la citrouille géante qui se trouve au niveau de l’entrée. L’ascension est périlleuse, il faut se faufiler dans des escaliers tres étroits passant trois niveaux où à chaque étage une salle centrale abrite des vestiges.

L’endroit est assez poussiéreux et glauque mais la vue à l’arrivée est sympa. Pour se rendre sur les lieux nous avons pris un bus depuis la gare routière moyennant 5 000 kips/pers. Le trajet prend 45 minutes alors qu’il n’y a que 25 kilomètres… À cette occasion nous avons appris qu’un « friendship bridge » entendait « pont de l’amitié » existait à Vientiane pour passer la frontière lao-thaïe.

Entrée: 5 000kips/pers.

Le Vat Sisakhet

C’est le temple le plus ancien de la ville et en même temps le plus récent! Récent parce qu’il a été construit en 1819 donc après la plupart des temples de Vientiane mais il est le seul à avoir survécu à l’assaut des siamois qui ont détruit la plupart des édifices religieux sur leur passage.

Vous pénétrez après l’entrée dans une cour intérieure cernée par des couloirs abritant des statues de Bouddha. La différence que j’ai notée avec les temples que nous avions visité en Thaïlande est qu’ici il y a des centaines de petites niches où sont placées de plus petites statues.

A l’intérieur du temple, les fresques racontant la vie de Bouddha sont beaucoup plus colorées et de style hindou.

La visite vaut le coup d’oeil et ne dure pas longtemps.

Entrée: 5000 kips

Vat Sisakhet

Le night market

De 18h à 22h, les berges du Mékong sont occupées par le marché nocturne. Celui de Vientiane est immense! Par sa taille, il rivalise avec le Night Bazaar de Chiang Mai en Thaïlande.

Cependant, vous rencontrerez beaucoup de locaux ici contrairement au marché thaï exclusivement destiné aux touristes!

La balade y est sympa et on y trouve beaucoup de vêtements bon marché. Par contre, il n’y a pas de stands de nourriture sur le marché donc ne compter pas vous y restaurer.

Pour conclure

Avant même d’arriver à Vientiane nous savions que notre séjour serait de courte durée et cela pour deux raisons. La première: c’est une grande ville et vous l’aurez sûrement compris nous sommes plutôt des rats des champs. La deuxième raison est que nous avions trop hâte de poursuivre notre voyage pour découvrir le Laos authentique, celui des campagnes… notre prochaine destination semblait rassembler tous les aspects que nous recherchions… Kong Lor!

Où dormir à Vientiane ?

Il y a énormément de possibilités d’hébergements à Vientiane mais les prix sont plus élevés puisque nous sommes en ville et qui plus est dans la capitale! Trouver une chambre à moins de 120 000kips (12€) est quasi mission impossible alors qu’il est possible partout ailleurs au Laos de bien se loger pour environ 7€.

Nous avons logé à Haysoke guesthouse en centre ville. La chambre double avec salle de bain privée était à 150 000 kips (1/4 de notre budget journalier!). Les lieux sont propres mais pour le prix on aurait pu s’attendre à mieux. L’ambiance dans les parties communes est très cosy mais les chambres sont sans déco et assez sombres.

Une adresse qui n’est pas forcément à recommander si ce n’est pour le petit déjeuner qui pour le coup était très accessible niveau prix. Mention spéciale pour son succulent yaourt!

Où manger à Vientiane ?

A notre arrivée dans le quartier des guesthouses en venant de la bus station nous sommes tombés sur un food court de plein air très récent (impossible de retrouver le nom désolés mais vous ne pourrez pas le rater)!

Au centre une très grande fontaine qui fait son petit effet le soir venu avec ses jets d’eau et ses lumières… Les restos sont tout autour, il ne reste plus qu’à choisir, commander et déguster!

Info transport:

Pour nous rendre dans la capitale nous sommes partis de la gare routière de Vang Vieng. Le trajet a pris 4 heures pour faire 160 km avec changement de mini-van à mi-chemin. La route était encore une fois en piteuse état et les conditions de voyage étonnantes! Le chauffeur de bus voulant faire le plus de profit possible s’entêtait a faire entrer des passagers alors qu’il n’y avait plus de place assise.

Du coup, j’ai (Joséphine) passé une heure assisse sur un tabouret dans le passage en attendant qu’un siège se libère. Folklorique comme voyage d’autant plus quand le téléphone de la mamie lao d’au moins 85 ans à coté de nous sonne avec pour sonnerie un tube de Beyoncé! On a bien ri avec elle qui ne savait pas décrocher (Sam lui a appris du coup)!

Une fois arrivés à la gare routière de Vientiane nous montons à bord d’un bus des années 70 qui fait la navette jusqu’au centre ville, atmosphère vintage garantie! Quand nous en descendons, les conducteurs de tuk-tuk nous sautent dessus en criant « tuk-tuk! ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *