tuk-tuk Bangkok
Astuces,  Thaïlande

Les petites arnaques à Bangkok

On a beau lire (comme vous le faites en ce moment) des articles concernant les arnaques en Thaïlande avec la ferme intention de ne pas se faire avoir une fois sur place… Tant qu’on ne l’a pas expérimenté soi-même, il est difficile de les repérer…
Cependant nous espérons que notre retour d’expérience vous permettra d’identifier plus facilement les petites escroqueries… et on l’espère, vous rassurer un peu!
 
Fraîchement débarqués à Bangkok, on se sent d’attaque pour un peu de marche et trouver notre chemin par nous-mêmes, on refuse donc dans un premier temps tout transport en tuk-tuk ou taxis (de peur de se faire arnaquer sur les prix des trajets). Sauf que la capitale est immense et qu’il nous a fallu regarder la carte une bonne quinzaine de fois pour se repérer.
 

Les T.AT

Voilà qu’un jeune Thaïlandais nous aborde pour nous indiquer gentiment notre chemin, et nous conseille dans un premier temps de se rendre dans un T.A.T. (Tourism Authority of Thailand). Surtout n’y allez pas !!
 
Si vous entendez T.A.T. passez votre chemin !!
 
Ils présentent cela comme des Offices de tourisme mais une fois arrivés sur place ceux-ci vont vouloir programmer tout votre itinéraire dans le pays y compris les logements, le transport, autant de nuits par-ci ou par là. Vous le savez comme moi, quand on part en mode sac-a-dos on sait pas combien de temps nous allons rester sur chaque site et donc on a rien réservé à l’avance… Là on nous sort l’argument du « c’est la haute saison vous allez vous retrouver sans logement » ce qui je l’avoue nous a mis un peu le doute…
 
Et entre nous, jusqu’ici on a jamais eu de problèmes pour trouver un logement…
 
Pour autant on les quitte en leur disant qu’on allait réfléchir, et alors si agréable au début on a même pas le droit à un au revoir. Il aura fallu qu’on fasse deux TAT différents avec à chaque fois le même scénario pour comprendre que c’était une arnaque.
 
Un couple de Canadiens que l’on a rencontré a eu le droit au même refrain. Attention ils vous appâtent avec de fausses informations pour vous amadouer du genre « free information here«  ou allez visiter ce temple car aujourd’hui c’est gratuit (nous étions le jour de l’an donc plausible), sauf qu’après renseignements l’entrée du site est gratuit tous les jours…
 

Des temples fermés…

Autre arnaque, certaines personnes placées non loin des temples vont vous dire que celui-ci est fermé pour vous orienter vers un autre temple, ne les croyez pas sur parole et allez vérifier par vous-même car le temple est bien souvent ouvert.
 
Concernant les taxis, optez toujours pour un « taxi-meter » car le tarif se fera selon le kilométrage du compteur (celui-ci démarre toujours à 35 bahts peu importe la distance).
Certains essaieront de fixer un tarif à la hausse, n’acceptez pas si le chauffeur ne met pas son compteur en marche.
taxi meter Bangkok
intérieur d’un taxi meter (celui-ci vouait une grande admiration à l’ancien Roi comme beaucoup de Thaïlandais)
 
Si comme nous, vous avez un logement situé loin du centre-ville, demandez à votre guesthouse de vous appeler un taxi, vous êtes sur de n’avoir aucun souci avec.
Ces arnaques à mon avis ne concernent que Bangkok, les Thaï étant plus correctes dans les autres villes. Vous payerez en général un peu plus cher que les locaux mais cela fait parti du jeu tant que la différence n’est pas trop importante.
 
Je tiens à préciser que tous les TAT de Thaïlande ne sont pas à éviter. Nous avons par exemple été très agréablement surpris par le TAT de Lampang qui nous a très bien conseillé sans nous demander un sou en retour.
 
Et tous les Thaïlandais de Bangkok ne sont pas des escrocs, n’en faisons pas une généralité. Nous voyant un peu perdus, un couple de Thaïlandais nous a même emmené en voiture jusqu’à une station service pour attraper un taxi. Le monsieur a également directement discuté avec le chauffeur (peu de chauffeurs maîtrisent l’anglais il faut le dire) pour nous amener à bon port.
N’oubliez pas:
– si vous entendez TAT courez !!
– Taxi = Taxi meter
– et surtout vérifiez par vous-même les informations qu’on vous donne.