pêcheur bolovens loop
Laos

Le plateau des Bolovens en 4 jours

Nous attendions cette étape avec impatience!! Parcourir la campagne Laotienne en scooter, visiter les plantations de café et se baigner dans de nombreuses cascades… En route biquette !!

Petite ou grande boucle ?

Avant de partir sur le plateau, il faut savoir que deux possibilités s’offrent à vous: la petite boucle (160 kms) en 2 ou 3 jours ou la grande boucle (320 kms) faisable en 3 ou 4 jours. Le choix dépend bien souvent du nombre de jours que vous avez à disposition. Pour nous ce sera la grande en 4 jours !!

 Voir la carte du plateau des Bolovens

Jour 1: de Paksé à Tad Lo

Après avoir loué un scooter (voir plus bas où louer un scooter) nous prenons la route pour notre premier jour sur le plateau des Bolovens.

Etape 1 : Tad Pasuam

Située à 35 kms de Paksé, cette cascade (Tad = cascade en laotien) est localisée à côté d’un petit village. Elle se situe sur la gauche lorsque vous arrivez au niveau du parking. Vous empruntez un pont tout en bambou pour arriver de l’autre côté de la rive. La cascade est splendide et les colonnes nous font penser à celles que l’on a vu en Irlande du Nord à la chaussée des géants. Lorsque vous retraverser le pont vous avez accès un peu plus loin à une autre cascade et à côté un tout petit village où on croise quelques habitants et enfants.

bolovens waterfall

Etape 2 : la plantation de café de Mr Vieng

Mr Vieng tient une petite plantation de café à 60 kms de Paksé. L’endroit est très agréable, vous pouvez prendre un petit repas (sandwich omelette), déguster le café de leur production et faire la sieste dans un des hamacs mis à disposition.

Bien évidemment nous souhaitions bénéficier de la visite de la plantation par Mr Vieng. Coup de chance nous étions peu nombreux dans notre groupe, un couple et nous pour suivre son histoire…

Tout d’abord il nous explique les différentes étapes pour passer du fruit récolté jusqu’au grain de café dans son état final. La coque est d’abord ôté pour en retirer le grain, auquel on enlève encore une pellicule (ou peau). Le grain est ensuite séché au soleil pendant 10 jours minimum pour être finalement chauffé à haute température (entre 150 et 170 degrés) pendant 25 à 30 minutes. L’état final du grain est celui que tout le monde connaît : tout noir.

Mr Vieng Coffee plantation

Arabica? robusta? liberica ?

Différentes sortes de café sont récoltés: arabica, robusta et liberica. De la variété dépendra la taille des arbres mais aussi des grains et surtout certains étant plus forts et d’autres plus parfumés. Il explique que peu de personnes récoltent le liberica car il est acheté moins cher, les arbres sont plus volumineux ce qui signifie moins d’arbres plantés par hectare, du coup moins de production et donc il est beaucoup moins rentable.

L’arabica quant à lui représente 70% de la production mondiale du café.

Mr Vieng nous a également expliqué qu’il devait lutter contre la prolifération des fourmis rouges sur les plantes. Seule solution, brûler l’arbre et en faire repousser un autre afin d’éviter l’utilisation des produits chimiques. Ces fourmis sont comestibles (une fois tuées), elles ont le goût de citron et je confirme, j’ai goûté !!

fourmis rouge Bolovens

Le café est récolté pendant la saison sèche et le reste de l’année ils récoltent du riz, des cacahuètes et divers fruits. Mr Vieng est un passionné et un autodidacte. Il préfère se concentrer sur la qualité que sur la production de masse. Il vend son café uniquement sur place, vous ne le trouverez donc pas dans les grandes surfaces.

Le passage chez Mr Vieng est pour nous également un incontournable de notre parcours au Laos.

Tout d’abord parce qu’on apprend beaucoup de choses sur la culture du café mais aussi car il y a un échange sincère avec ce monsieur passionné et parti de rien. Surtout ne manquez pas cette arrêt !!
Tarif: 15 000 kips la visite

3eme étape: Tad Lo

Nous arrivons dans le petit village de Tad Lo vers 17h. Nous posons nos affaires dans un bungalow chez Tim et allons voir de près la cascade. Nous croisons quelques français rencontrés sur notre parcours avec qui nous échangeons quelques mots. Les jeunes locaux se baignent et s’amusent dans le bassin ainsi que quelques touristes.

Tad_Lo

Le repas du midi était plutôt léger, la faim se fait sentir alors direction Fandee guesthouse !! Une tuerie !! Le bâtiment est tenu par un français qui vit ici depuis quelques années. De loin notre repas le meilleur au Laos jusqu’ici. Le propriétaire est très impliqué dans la vie et le développement du village.

Il apporte sa contribution afin de permettre à quelques enfants d’être scolarisés. Il a apparemment également un autre projet en cours qui consiste à créer un centre de formation pour les laotiens destinés à travailler dans l’accueil et la restauration. Franchement chapeau… On y passera une bonne partie de la soirée avec d’autres frenchies. Très bonne adresse!!

Nous serions bien restés quelques jours supplémentaires dans ce charmant village mais il faut continuer notre chemin…

Où dormir à Tad Lo?

Chez Tim’s bungalows pas chers et propres: 50 000 kips pour bungalow avec lit double, moustiquaire, ventilateur et salle de bain partagée. Très bon rapport qualité-prix.

TadLo bungalow

Où manger ?

Allez chez Fandee !! Attention dernier service à 21h.Sinon on nous a parlé de chez Mama pap, où les plats sont très copieux ou chez Palamei guesthouse. Dans ce dernier, vous pouvez préparer le repas du soir qui sera partagé avec d’autres invités. De ce qu’on nous a dit il y a de quoi manger !! Si nous serions restés plus longtemps nous y serions allés.

Jour 2: De Tad Lo à Tad Sé Noy

Etape 1: Captain Hook

Nous nous arrêtons au village de Kokphoung tai pour aller à la rencontre de Mr Hook dont tout le monde dit le plus grand bien.

Il faut tout d’abord payer le droit d’entrée dans le village soit 5000 kips par personne.

400 m plus loin, nous apercevons la maison de Mr Hook et nous voilà directement partis pour la visite de la plantation dans un groupe d’une dizaine de personnes. Captain Hook est un grand bavard et il a une grande connaissance du café : son histoire, son étymologie, son développement à travers le monde notamment grâce à la colonisation des pays européens mais aussi toutes les vertus du café : lutte contre Parkinson, perte de poids, répulsif à insectes, digestion et bien d’autres encore. Le café n’a aucun secret pour Mister Hook !!

Mr Hook


Mr Hook n’hésite pas non plus à parler de la vie au village, ses coutumes, les traditions et les croyances.

Il y a un monde entre leur façon de vivre et de voir les choses et notre culture “occidentale”. Par exemple dans son village les anciens pensent toujours que la terre est plate et il leur semble impossible que la terre puisse tourner autour du soleil.

Dans son village les parents trouvent un futur mari ou épouse autour de leur 8eme ou 9eme anniversaire. Les hommes sont autorisés à avoir autant de femmes qu’ils veulent et il n’est pas impossible qu’une fille de 9 ans soit mariée à un homme de 48 ans…

Des traditions bien loin des nôtres…

Il raconte aussi que lorsque la femme va accoucher elle doit s’exiler dans la forêt pour donner naissance à son bébé, accoucher au village porterait malheur. Autre chose improbable, lorsque une personne meurt par accident, la famille de celle-ci doit partir vivre dans les bois pendant une période de 5 ans.

Mr Hook nous raconte tout cela avec beaucoup de recul, lui qui a réussi à étudier grâce à quelques stratagèmes. Il explique que les nouvelles générations commencent un peu à s’ouvrir vers l’extérieur et que les mentalités changent tout doucement avec ces jeunes qui ont la chance d’être scolarisés.

Ces pratiques ne concernent pas tout le Laos mais plutôt les villages animistes du pays.

Mr Hook_village
Le village

La visite a duré environ 3h et je pourrais vous raconter encore beaucoup de choses mais allez plutôt le découvrir par vous-même si vous en avez la possibilité.

Tarif: 15 000 kips pour la visite

Après un petit café nous reprenons la route car il y a encore pas mal de kilomètres à parcourir.

Etape 2: Tad Sé Noy

Nous arrivons vers 16h30 à Tad Sé Noy où nous passerons la nuit dans une tente sur une plate-forme sur pilotis. Une première!! Avant le repas nous sommes allés jusqu’à la cascade pour se baigner en compagnie des locaux. Nous avons une nouvelle fois sympathisé avec un autre couple ici franco-espagnol avec lesquels nous avons partagé un repas autour de discussions sur le thème du voyage, de l’expatriation, des visas etc… Un moment très sympathique !

pêcheur bolovens loop

Où dormir à Tad Sé Noy?

Allez chez P & S garden, l’endroit est en pleine nature et situé à quelques mètres de la cascade. Les tentes sont disposées sur des plateaux sur pilotis avec douche et toilettes en contre bas. On entend la cascade de la tente, dépaysement assuré !!

Tarif: 60 000 kips la nuit pour une tente de deux. Des repas sont servis dans leur restaurant mais il ferme vers 19/20h. La nourriture est plutôt moyenne, en particulier le petit-déjeuner, le point négatif de notre point de vue.

bolovens_camp

Jour 3: De Tad Sé Noy à Ban Nong Oy

Etape 1: Tad Tayicsua

Le lieu est un incontournable de la boucle des Bolovens. Après quelques kilomètres sur un sentier de terre, qui en passant se fait plutôt bien, nous arrivons au niveau d’une guesthouse. Sur le côté un panneau inscrit accès aux cascades 2 à 5.

Le site comprend 7 cascades à visiter mais vous ne pourrez pas toutes les voir sur la journée car le site est assez grand. Nous empruntons des sentiers au beau milieu de la végétation, où l’on voit de temps en temps un panneau indiquant “serpent venimeux”, rassurant !!

Nous verrons quelques-unes des cascades sur l’après-midi dont la plus belle vue jusqu’ici !!

Prévoyez de bonnes chaussures car le sentier vous donnera du fil à retordre !!

Après s’être ravitaillé au restaurant situé à l’entrée et une petite sieste, nous remontons sur notre bolide pour un peu de poussière en dessert !

Tarif: 15000 kips pour l’accès aux cascades et pour le parking.

Tad Tayicsua waterfall

Etape 2 : Tad Aloue

En route pour la guesthouse nous nous arrêtons à cette cascade. L’endroit est désert et tout est en travaux. Une espèce de piscine naturelle fait place au pied de la cascade et des bars sont en construction tout autour. Nous nous arrêtons juste le temps d’une photo et reprenons la route jusque la guesthouse Platinum où nous passerons la nuit.

Où dormir à Ban Nong Oy ?

Nous avons opté pour la Platinum guesthouse qui n’est pas conseillé par Miss Noy car un vol de scooter a déjà eu lieu à cet endroit. Ils ont trouvé une solution au problème car un parking fermé est mis à disposition dont les portes ferment à 23h. Les bâtiments sont quasiment neufs, les chambres sont spacieuses et propres. Une bonne adresse également. Après une nuit en tente nous sommes plutôt contents de retrouver le confort d’une chambre.

Pour un lit double avec salle de bain privée avec eau chaude comptez 80 000 kips la nuit.

Jour 4 : De Ban Nong Oy à Paksé

La route jusque ici était bien praticable, mis à part les chemins de terre pour rejoindre les différentes cascades qui sont pour moi plutôt un terrain de jeu avec mon scooter. Par contre, à partir de Paksong la route est dans un salle état sur environ 35 kms, car elle est en travaux. Mais c’est ça aussi l’aventure !! Soyez patient, prenez votre temps et tout ira bien!!

Etape 1: Tad Yuang

Après un stop essence et petit-déjeuner à Paksong, nous nous arrêtons à la cascade Yuang. À l’entrée des magasins de souvenirs et des endroits pour se restaurer. Continuez pour descendre les escaliers et atteindre la cascade que l’on peut d’abord admirer à partir d’un point de vue. L’endroit est vraiment magnifique et on ne résiste pas à l’appel de la baignade. L’eau est très fraîche mais avec cette chaleur ça fait réellement du bien.

En remontant on ne résiste pas à une pizza cuisinée par un jeune français qui tient une petite boutique avec un jeune pâtissier (français aussi). Nous voilà d’attaque pour la suite de la journée !!

Tarif: 10 000 kips par personne + 5000 kips pour le parking surveillé.

Etape 2: Tad Fan

Située à seulement 2 kms de la première cascade. Nous utilisons depuis peu « maps.me », une application grâce à laquelle il est possible de télécharger des cartes disponibles sans réseau internet. Très pratique pour ne pas rater les petits chemins menant aux cascades.

Ici on ne peut pas accéder au pied de la cascade, uniquement à un point de vue. Pour les amateurs de sensations, ici vous pouvez accéder à un parcours de tyroliennes dont la plus grande est à 250 m de haut et fait 320 m de long (pour 40$ US).

Tarif: 10 000 kips par personne + 5000 kips pour le parking.

Etape 3: Tad Champee

Lorsque vous rejoignez la route principale à partir de Tad Fan, le chemin qui amène à Tad Champee est juste de l’autre côté de la route. 2kms de scooter en mode Cross et nous y voilà. Celle-ci est beaucoup plus petite que les autres mais elle est tout aussi charmante.

On peut passer derrière la cascade et écouter son brouhaha de très près, on se croyait vraiment hors du temps !!

On en profite pour une dernière baignade tout aussi fraîche et on quitte les lieux pour effectuer les derniers 40 kms qui nous séparent de Paksé.

Tarif : 5000 kips par personne + 3000 kips pour le parking.

Tad Champee Waterfall

Etape 4: Paksé

La route est difficile et je suis bien content d’avoir mon cache-cou !! Au lieu de 10 seaux de poussière j’en ai avalé que 5!! Prévoyez de quoi vous protéger de la poussière (lunettes et masque) car des fois on y voit plus rien à cause des camions qui roulent à toute allure. La route sur les 15 à 20 derniers kilomètres est en bon état.

Pour conclure

L’épisode “plateau des Bolovens” se termine et on en a pris vraiment plein les yeux. Toutes ces cascades, ces petits villages perdus, les gens uniques rencontrés et ses 320 kms de route empruntées en scooter … une expérience inoubliable.

Après une nuit à Paksé nous prenons dès demain matin la route pour les 4000 îles… pour se la couler douce quelques jours !

Où dormir à Paksé ?

Lors de nos deux passages à Paksé nous avons dormi à Sabaidy2 guesthouse. Endroit simple et bon accueil. La première nuit nous avons payé 70 000 kips pour une chambre double style bungalow avec ventilateur et salle de bains commune.

À notre retour de la boucle des Bolovens nous avions envie d’un peu plus de confort, on a pris une chambre double avec ventilateur et salle de bain privée dans un bâtiment plus récent pour 100 000 kips. Une bonne adresse !!

Où louer un scooter à Paksé?

Dès notre arrivée nous étions allé chez le très populaire Miss Noy tenu par un Belge et sa femme Laotienne. Ils ont la réputation de fournir des scooters bien entretenus et un briefing est organisé tous les jours à 18h pour donner les bons plans et choses à éviter sur la boucle. Malheureusement tous les scooters étaient loués puisqu’il prend aussi les réservations par internet… dommage. Il fallait passer une journée supplémentaire pour avoir un de ses engins. On ne veut pas perdre une journée alors nous nous dirigeons vers une guesthouse qui fait de la location Alisa guesthouse. Plus rien non plus…

Tant pis, on continue de chercher et on finira par louer chez Wuang Wuang.

On loue mon bolide préféré, un zoomer X

Bolide que j’avais eu l’occasion de conduire en Thaïlande et je trouve ce scooter beaucoup plus maniable: le guidon est un peu plus large, les suspensions plus souples et les roues plus larges également. Il s’est avéré que celui-ci avait déjà un peu vécu : moins de reprise et il est arrivé qu’il s’arrête après avoir trop roulé. C’est arrivé trois fois sur les 4 jours mais il redémarrait de si tôt à chaque fois.

Au final il a fait le job !!

scooter_zommerX

Vous pouvez laisser des affaires sur place que vous récupérez à votre retour.

Tarif: 80 000 kips la journée

bolovens_loop_map
Carte du plateau des Bolovens

Info transport :

Le départ pour le plateau des Bolovens se fait à partir de Paksé. Après une nuit courte à Thakhek pour couper un peu la route, nous sommes arrivés à Paksé en bus que nous avons réservé directement à l’irinha hôtel pour raison pratique parce que quelqu’un vient nous prendre directement à l’hôtel pour nous amener à la gare routière (100 000 kips par personne). Si vous voulez payer un peu moins cher vous pouvez vous rendre directement à la gare pour acheter un ticket.

Le trajet en bus est assez comique. Un coq a chanté pendant tout le trajet depuis la cale du bus!

Le car s’arrête assez régulièrement pour faire monter les vendeuses ambulantes qui nous proposent leur nourriture: brochettes de viande, riz, mangues… Sachez que celui-ci ne s’arrête pas pour le déjeuner comme le font les autres en général. Prévoyez donc un snack ou achetez aux vendeuses qui montent dans le bus. Après 7h de bus il vous faudra emprunter un tuk-tuk pour aller de la gare jusqu’au centre ville pour 20 000 kips par personne. Encore une fois, le chauffeur veut optimiser son trajet donc il nous fait monter à plus de 20 dans le tuk-tuk…